Football

« Il n’y a personne à part vous », Deschamps explique pourquoi il ne travaille pas les penalties

on

La défaite contre l’Argentine n’a pas fait changer Didier Deschamps d’avis. Le sélectionneur des Bleus ne compte pas travailler les penalties à l’entraînement en vue de l’Euro.

Après la Coupe du monde 2006, les Bleus ont perdu une nouvelle finale aux tirs au but contre l’Argentine (3-3, 2-4 tab) lors du Mondial 2022. Lionel Messi, Paulo Dybala, Leandro Paredes et Gonzalo Montiel ont tous inscrit leur penalty, tandis que seuls deux Bleus sur quatre ont marqué le leur : Kylian Mbappé et Randal Kolo Muani ont trouvé le chemin des filets, mais Kingsley Coman et Aurélien Tchouaméni ont manqué leur tentative.

Ce revers n’a pas fait changer Didier Deschamps d’avis. Le sélectionneur considère que travailler les penalties à l’entraînement ne sert pas à grand-chose : « À l’entraînement il n’y a personne à part vous. Vous n’arrivez jamais à recréer les conditions d’un match. Si c’est une finale, le côté émotionnel, le public, le positionnement des tireurs, rien ne peut être préparé. Puis entre ce que vous pouvez prévoir et ce qu’il se passe, comme la dernière séance contre l’Argentine où tous les tireurs prévus n’étaient pas sur le terrain… », a-t-il confié à beIN Sports.

“Ca peut arriver que les offensifs restent pour tirer, mais c’est tout”

Le technicien basque ne ferme pas la porte, mais ne sera pas à l’initiative pour autant de ce type de séance : « Après, si les meilleurs tireurs en tirent 1, 2, 3, 4, à l’entraînement, pourquoi pas ? Mais moi, je ne suis pas persuadé que ça amène grand-chose, mais c’est que mon avis. C’est pour ça que je ne fais pas de séances spécifiques. En fin de séance, ça peut arriver que les offensifs restent pour tirer, mais c’est tout. »

Pour rappel, l’Euro 2024 aura lieu en Allemagne du 14 juin au 14 juillet. Les équipes déjà qualifiées sont les suivantes : Allemagne (pays hôte), Angleterre, Autriche, Belgique, Croatie, Danemark, Espagne, France, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suisse, République tchèque, Turquie. Et les sélections suivantes disputeront les barrages : Bosnie-Herzégovine, Estonie, Finlande, Géorgie, Grèce, Islande, Israël, Kazakhstan, Luxembourg, pays de Galles, Pologne, Ukraine.

« Il n’y a personne à part vous », Deschamps explique pourquoi il ne travaille pas les penalties 24hfootnews.

You must be logged in to post a comment Login