Football

Rennes sort la tête haute, pas de miracle pour Toulouse

on

Le Stade Rennais avait évoqué l’importance du début de match pour, éventuellement, y croire après le revers 3-0 de l’aller. Les Bretons se sont donnés les moyens d’espérer grâce à l’ouverture du score rapide de Bourigeaud d’une belle frappe sèche (11e). La joie fut de courte durée. Milan n’a jamais tremblé avant même de revenir vite sur cette tête d’un Jovic abandonné au second poteau sur ce centre d’Hernandez (22e). Malgré cette égalisation, les hommes de Julien Stéphan ne se sont jamais démobilisés. Ils repartaient de l’avant mais manquaient cruellement de réalisme à l’image de cette occasion de Kalimuendo face à Maignan (27e) et du cadre manqué par Theate de la tête (43e).

La suite après cette publicité

Au retour des vestiaires, Mandanda sauvait les siens face à Rafael Leao (48e), comme pour redonner un coup de boost aux siens. Un arrêt validé quelques instants plus tard par un penalty transformé par Bourigeaud suite à une faute de Kjaer sur Terrier (54e). Seulement, comme durant le premier acte, les Rossoneri ont très vite réagi. Leão réalisait un numéro de 40 mètres, bien aidé par un contre favorable entre Omari et Mandanda, pour égaliser (58e). Rennes repartait de l’avant et s’offrait même un second penalty, à nouveau converti par Bourigeaud (68e). Un triplé pour les annales mais insuffisant pour se hisser en 8e de finale, en dépit de quelques situations chaudes (78e, 86e, 88e). La marche était trop haute.

À lire
Ligue Europa : l’OM sauve les clubs français d’un terrible fiasco

Toulouse trop tendre contre Benfica

Autre club français à jouer en ce début de soirée, Toulouse devait faire son retard après avoir été battu 2-1 à Lisbonne contre Benfica. Tout a été une affaire de réalisme dans ce match car le TFC a eu des occasions comme Dönnum (27e), Sierro (47e, 70e), et surtout Spierings (55e) et Nicolaisen (60e). Les Toulousains se montraient trop tendres pour espérer emmener leurs adversaires en prolongation, au moins. Les Portugais non plus ne convertissaient pas leurs rares opportunités avec Di Maria (33e), mis en échec par un excellent Restes avant la pause (45e).

La suite après cette publicité

Les Pitchouns ont bien tenté de forcer la décision dans les derniers instants mais se sont heurtés à leur excès d’engagement et une certaine précipitation dans les 20 derniers mètres. Le Stadium a poussé ses héros et d’amener ce supplément d’âme. De leur côté, les supporters peuvent être fiers d’eux. Sauf que donner de la voix ne suffit pas pour marquer des buts. Toulouse a mal utilisé ses dernières cartouches et vu l’excellent Trubin réaliser un arrêt déterminant, celui de la qualification, au ras du poteau sur cette dernière frappe de Sierro (90e+2). Vainqueur de la Coupe de France, le parcours du TFC s’arrête là en Europe.

Les résultats des matchs de 18h45 (score du match aller) :

Stade Rennais 3 – 2 AC Milan (qualifié) (0-3) : Bourigeaud (11e, sp 54e, sp 68e) ; Jovic (22e), Leão (58e)

La suite après cette publicité

Toulouse 0 – 0 Benfica (qualifié) (1-2)

Qarabağ (qualifié) 2 – 3 Braga (4-2) : Silva (102e) et Akhundzade (120e +2) ; Fernandes (70e), Djalo (83e) et Banza (sp 115e)

Pub. le
MAJ le

You must be logged in to post a comment Login