Football

Phil Foden, la troisième arme fatale de Manchester City

on

Avant dimanche, Manchester United était sur une série de 143 matches de Premier League sans défaite après avoir mené à la mi-temps. Ainsi, les coéquipiers de Bruno Fernandes pensaient avoir fait le plus dur hier à l’Etihad Stadium en ayant ouvert le score via un missile de Marcus Rashford. C’était sans compter sur Phil Foden. Le joueur formé chez les Skyblues a tout d’abord rendu la pareille à son comparse avec les Three Lions d’une sublime frappe en pleine lucarne avant de donner l’avantage aux siens en s’immisçant dans la surface adverse pour tromper Onana. Le genre de performance majuscule qui est devenu légion pour l’enfant de Stockport cette saison.

La suite après cette publicité

Moins utilisé la saison passée après un léger trou d’air, Pep Guardiola lui avait souvent préféré Jack Grealish ou Riyad Mahrez. Pourtant, suite au départ de l’Algérien et à la baisse de forme de l’ancien d’Aston Villa, le joueur formé chez les Skyblues a repris du galon dans la hiérarchie du club du nord de l’Angleterre. Plus en confiance, l’attaquant polyvalent de 23 ans enchaîne donc les grandes performances et répond toujours présent quand City en a besoin. Et sa forme actuelle est resplendissante avec sept buts lors de ses sept dernières apparitions. Globalement, il fait une saison statistique bien meilleure que la dernière : alors qu’il comptait 15 buts et 8 passes décisives en 48 matches lors de la dernière cuvée, Foden en est déjà à 18 réalisations et 10 offrandes pour cette nouvelle édition.

À lire
Gary Lineker fustige Erling Haaland

Guardiola pense qu’il est le meilleur joueur du monde

Forcément, son incroyable saison fait forcément des émules de l’autre côté de la Manche. Surtout à quelques encablures d’un Euro 2024 en Allemagne où les Anglais savent qu’ils ont un coup à jouer. Alors qu’il semblait meilleur de saison en saison par le passé, celui qui est capable d’évoluer sur le flanc droit de l’attaque ou derrière l’attaquant avec la même efficacité a passé un cap cette saison. Dans le sillage d’un Kevin de Bruyne absent durant une grande partie de la saison et d’un Erling Haaland légèrement moins tueur, Phil Foden est ainsi propulsé au statut de troisième larron de cette association de malfaiteurs qui effraye l’Europe. Certains vont même beaucoup plus loin en Angleterre. Alors que les performances majuscules lors des grands rendez-vous marquent les esprits, l’attaquant de poche les enchaîne cette saison.

La suite après cette publicité

Et forcément, on ne tarit pas d’éloges en Angleterre où beaucoup le considèrent dans la course au meilleur joueur du monde. Alors que Gary Lineker, buteur légendaire de Premier League, s’est fendu d’un tweet sans équivoque pour montrer l’affection qu’il a pour son cadet, Pep Guardiola a même déclaré sa flamme à celui qu’il considère comme le meilleur joueur du monde actuellement. «Faire gagner des matchs, c’est quand on devient un joueur de classe mondiale, rappelle le technicien catalan. Tout le monde peut bien jouer mais il faut gagner des matchs et il gagne des matchs. Que puis-je dire ? Il adore le football. Il vit pour jouer. Il y a des gens qui aiment jouer. Il adore jouer au football. Il sera déjà un joueur légendaire car en peu de temps, les matchs joués, les minutes, les buts marqués, les titres gagnés et il est de chez lui et c’est pour cela que la connexion avec les supporters est incroyable. Il marque toujours des buts, mais maintenant il marque des buts pour faire gagner des matchs. Lorsque vous faites cela, vous atteignez un autre niveau en tant que joueur. C’est le joueur de la saison, avec tout le respect pour les joueurs incroyables mais personne n’a été aussi décisif pour nous que lui cette saison.» Avec les grandes échéances qui arrivent tant pour Manchester City et l’Angleterre, on se languit de voir Phil Foden à l’œuvre pour le reste de cette cuvée 2023-2024 définitivement spéciale pour lui.

Pub. le
MAJ le

You must be logged in to post a comment Login