Football

l’OM monte en puissance et s’impose contre le RKC Waalwijk

on

La semaine passée, Marcelino connaissait sa première défaite à la tête de l’Olympique de Marseille. Mais rien de bien grave puisque ce n’était que le second match de préparation des Phocéens cette saison (face à Eupen 0-1). Ce jeudi, sous une pluie diluvienne, et toujours en Allemagne, les Marseillais évoluaient contre le RKC Waalwijk, une formation néerlandaise.

La suite après cette publicité

Pour cette rencontre, le technicien espagnol alignait Pau Lopez, Balerdi, Gigot, Clauss, une nouvelle fois Soglo, Gueye, Veretout, Ounahi, Rongier et notamment les deux dernières recrues : Aubameyang et Sarr. Pablo Longoria était bien présent sous un parapluie noir, comme David Friio, le directeur sportif du club.

À lire
OM : ces jeunes qui pointent le bout de leur nez

Sarr en jambes

L’OM commençait, comme à son habitude, avec envie et pressing. C’est ainsi que sur une récupération très haute d’Ismaïla Sarr, Pape Gueye récupérait le ballon et offrait la première frappe du match, bien captée par le portier adverse (2e). L’international sénégalais allait trouver la faille.

La suite après cette publicité

Sur une nouvelle récupération haute, Azzedine Ounahi jouait avec Pierre-Emerick Aubameyang, qui lui remettait d’une talonnade. Le Marocain envoyait sur orbite Pape Gueye qui n’avait plus qu’à ouvrir son pied pour marquer (1-0, 13e). Quelques instants plus tard, Sarr n’était pas loin de trouver la faille à son tour. L’ex de Watford était trouvé subtilement par Veretout sur coup-franc, mais le gardien repoussait en corner (20e).

Les nouvelles recrues de l’OM sont en formes puisqu’à son tour, Aubameyang, bien lancé en profondeur par Pape Gueye, éliminait son vis-à-vis, mais perdait son duel avec le gardien (27e). L’OM laissait un peu plus le ballon aux Néerlandais, mais ces deniers peinaient vraiment à inquiéter un Pau Lopez, qui devait fermement s’ennuyer. À la pause, les Phocéens menaient un but à zéro et c’était globalement mérité.

La suite après cette publicité

Gros turn-over à l’heure de jeu

Au retour des vestiaires, Simon remplaçait Pau Lopez dans les buts, Kondogbia suppléait Rongier, Mbemba, absent lors du dernier match, prenait la place de Gigot tandis que Négouai remplaçait Clauss. La première frappe arrivait vite par l’intermédiaire d’Aubameyang (47e). La réponse néerlandaise ne se faisait pas attendre. Après un coup franc, Juriën Gaari trouvait le poteau (48e).

Pour être honnête, il ne se passait plus grand-chose, quelques petits échanges sympathiques entre joueurs, mais pas franchement de tentatives intéressantes. Marcelino décidait de changer beaucoup de choses. Entrées en jeu de Jelle van Neck, Mattéo Guendouzi, Isaak Touré, Vitinha, Ruslan Malinovskyi, Bilal Nadir et François-Régis Mughe (65e).

La suite après cette publicité

Van Neck sauve l’OM

Mais il ne se passait toujours pas beaucoup d’évènements marquants, à part deux frappes de Guendouzi non-cadrées. La plus grosse occasion de cette seconde période est à mettre à l’actif des Néerlandais. Bien lancé dans le dos de la défense, un attaquant du RKC Waalwijk, Ilias Takidine, butait sur Van Neck (84e).

Au cours de cette rencontre, Marcelino est resté fidèle à son 4-4-2, répétant la position de Pape Gueye en tant que deuxième attaquant, comme contre Eupen. La rencontre, début août, contre Leverkusen, à l’Orange Vélodrome, à quelques jours du troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions, donnera certainement plus d’indications…

Pub. le
MAJ le

l’OM monte en puissance et s’impose contre le RKC Waalwijk 24hfootnews.

You must be logged in to post a comment Login